beau séjour

Beau séjour

beau séjourUne série belge qui réveille les morts.

Nathalie Basteyns et Kaat Beels 2017

Le scénario est, un poil, alambiqué mais l’originalité l’emporte.
La jeune Kato (Lynn Van Royen) se réveille dans la chambre 108 de l’hôtel Beau Séjour, elle est hors de son corps et se découvre assassinée dans une baignoire , voilà une bonne intro qui nous accroche illico.
Sans aucun souvenir de cette dernière nuit, Kato va mener l’enquête durant dix épisodes.
De rebondissements en rebondissements, on trépigne en attendant la suite. Elle reste Invisible aux yeux de tous, exceptée une poignée d’élus, dont son père.
Au fil de la saison, elle sera témoin de maintes situations déroutantes. Pourquoi quelques personnes seulement sont-elles autorisées à la voir ?  Une intrigue supplémentaire qui donne du relief au scénario.
Un pic d’excellence sur les 7 et 8ème épisodes.

Des personnages hors du commun et des gueules cassées (notamment la grand-mère) que seule la Belgique s’autorise. Une lumière entre pluie et soleil, des appartements vieillots ou ultra-modernes, un hôtel qui prend des airs rococos de manoir fantôme. Des paysages paumées : un “No man’s land”  où l’agriculture et les traditions semblent ancrées comme hors du temps.

C’est une ambiance particulière dans le paysage audio-visuelle de la série policière. On adore d’emblée Kato, elle est garçonne, insolente et tenace. On est touché par la dérive de son père, intrigué par les histoires de familles recomposées. L’issue nous désarme malgré un dénouement un peu tiré par les cheveux. A signaler un générique délirant et inventif accompagné d’une BO détonante. Une série à ne pas louper pour sa singularité et ses états d’âmes et d’esprits…

Synopsis Télérama Beau Séjour

Un matin, Kato se réveille couverte de sang dans une chambre de l’hôtel Beau Séjour, en travaux, sans aucun souvenir de la soirée qu’elle a passée la veille. Se traînant jusqu’à la salle de bains, elle découvre son propre cadavre gisant dans la baignoire. Terrifiée, elle s’enfuit à travers bois et parvient à regagner sa maison, où sa mère, Kristel, se ronge les sangs. Kato se rend compte alors que cette dernière ne la voit pas, contrairement à son père, Luc, qu’elle retrouve à une course de motocross. Kristel signale la disparition à l’inspecteur Alexander Vinken, oncle de Léon, le petit ami de la jeune fille. En se rendant à l’hôtel Beau Séjour, Kato tombe sur sa demi-soeur, Sofia qui, elle aussi, peut la voir