Open Grave

Open Grave

Open GraveOpen Grave

Réalisation Open GraveGonzalo Lopez-Gallego 2013

Horreur virale

Je dois dire que ça déménage salement, du trash de bout en bout.

Un charnier blindé de cadavres et un pauvre type qui se réveille au milieu, sans mémoire. L’aventure commence pour lui, à la recherche de son identité et du pourquoi du comment.

Est-il un assassin ou une victime ? Il retrouve une poignée d’humains qui semblent avoir gardé la raison mais personne ne se souvient de rien.

Ils vont se planquer dans une maison pour faire le point, plus personne ne fait confiance à personne et dehors c’est le cauchemar. Les hommes sont devenus des bêtes sauvages, prêts à s’entretuer. Voilà le tableau.

Ensuite 1h30 de Survival où chacun va vouloir sauver ses miches, la caméra nous secoue sacrément et l’hystérie collective finit par lasser. Les acteurs ont dû terminer sur les rotules à courir comme des dératés.

Du cinéma d’épouvante sans surprise. Il est déjà trop tard quand on finit par comprendre l’essentiel de l’intrigue qui n’est finalement pas dénuée d’intérêt, hélas on est déjà trop épuisé pour apprécier. J’avais nettement préféré “Les Proies” plus inquiétant car plus authentique.

Gonzalo Lopez-Gallego joue à l’américain, il a perdu en route ce qui peut faire la différence dans un film de cette catégorie : plus de subtilité et moins de fébrilité.

Synopsis Allo ciné Open Grave : Un homme se réveille dans un puits rempli de cadavres. Il se demande si ses sauveteurs sont responsables de ce massacre ou s’il est lui-même le meurtrier.