Série House of Cards

House of Cards

Série House of CardsAbus de pouvoir.

Réalisation Beau Willimon 2012.

Saison 1

Un série intelligente mais relativement complexe pour un quidam pas toujours concerné par les dessous de la politique.
Un sujet difficile d’accès mais l’intrigue et les personnages l’emportent.

La vraie bonne idée c’est de nous prendre à partie, Frank Underwood nous livre ses petits secrets inavouables et nous explique aussi le pourquoi du comment. C’est un politicien sans pitié qui joue de son influence à la Maison Blanche, il se délecte de son pouvoir, c’est le roi de la magouille et de la manipulation, Kevin Spacey est au top de sa forme, il porte le rôle avec arrogance et génie, un plaisir des yeux et des oreilles, l’intelligence qui pétille dans ses yeux fait exister Underwood.

Son associée, sa complice, son épouse et son alter égo est interprété habilement par Robin Wright, le diable s’habille en Prada et son charme nous trouble pour mieux nous piéger, un rôle complexe qui évolue d’épisode en épisode. Parfois détestable puis soudain touchante, notre coeur balance.

Réalisé par les meilleurs dont James Foley et David Fincher, il va sans dire qu’on touche la perfection, du rythme, une caméra curieuse qui s’amuse de toutes les situations et nous promène dans les coulisses du pouvoir avec aisance et sans complexe.

Zoé Barnes, l’apprenti journaliste opportunistes n’est pas toujours crédible, parfois même agaçante, mais elle fait l’affaire comme faire-valoir de Franck. 

Patrick Russo est le personnage le plus attachant, sa part d’ombre le met divinement en lumière, Corey Stoll est à la hauteur de son rôle.

J’ai un peu freiné des quatre fers pour suivre cette première saison mais je l’achève sans aucun regret. Je vais faire une pose par Fargo avant de reprendre.

Beau Willimon est un auteur brillant et plein de dérision, j’avais déjà aimé son travail sur « Les marches du Pouvoir ».

 

 

Synopsis Première de la série House of Cards Saison 1 :

Frank Underwood, un homme politique américain membre du Congrès démocrate. Il est également le whip (coordinateur de groupe en français)de son parti à la Chambre des représentants. Son rôle est de s’assurer que tous les membres de son parti sont présents lors des votes. Et surtout, qu’ils votent bien selon les consignes du parti. Ainsi, Frank Underwood est une personnalité influente de la politique américaine. C’est à ce titre qu’il aide le sénateur Garrett Walker à briguer la fonction suprême en échange d’un poste de secrétaire d’Etat. Seulement, une fois élu à la présidence, Walker n’a que faire de sa promesse. Une situation qui met hors de lui Frank Underwood. Furieux, ce dernier décide de partir en croisade contre le nouveau président afin de le discréditer. Pour cela, il trouve le soutien bien venu du député Peter Russo et de la journaliste Zoe Barnes.