Film Chez Nous

Chez Nous – Réalisation Lucas Belvaux

Affiche Film Chez NousSi le cinéma de Belvaux était une couleur, ce serait le gris.

Un scénario lourd à porter comme le message du FN, car la parallèle est évidente et on ne s’en cache pas. Mais Belvaux reste brouillon et dispersé, il navigue entre l’histoire d’une brave fille manipulée et d’un parti qui cache sous le tapis ses tendances néo-nazi.

On est touché par la romance de l’infirmière, Emilie se fait discrète presque effacée. Le docteur Berthier sait trouver les mots pour la diriger mais elle reste hésitante. On l’aurait aimée un peu plus méchante et diabolique comme Agnès Dorgelle. Mais c’est l’histoire de Pauline qui nous est contée, sa naïveté, sa fragilité et sa bonne volonté. Alors on tourne en rond car rien que nous ne savions déjà n’est dénoncé sauf peut-être le sens de leur stratégie afin de gangrener la France de malveillance et de racisme.

André Dussollier est absolument étonnant de machiavélisme déguisé en bonhomie et Catherine Jacob fait bien la sorcière boursouflée de vanité.

Stéphane, l’amoureux retrouvé après 20 ans, est interprété avec finesse par Guillaume Gouix, l’amour l’emporte presque sur la haine. Un comédien qui se construit une belle carrière, à son rythme et sans effets de manche. On aime forcément Emilie Dequenne même si depuis quelques films une étincelle s’en est allée, mais elle reviendra encore nous surprendre.

La toute fin est décevante, à se demander si Lucas Belvaux sait poser le mot fin, il s’affole, un message à nous faire passer brusquement, l’amour est aveugle ou l’homme est incapable de changer ? Bref on repart  frustré.

 

 

Synopsis Télérama du film Chez Nous

Pauline, infirmière à domicile et mère célibataire de deux enfants, a passé toute sa vie dans le Nord. Dévouée à ses patients, elle est aimée de tous. Philippe Berthier, cadre du Bloc patriotique, un parti d’extrême droite dirigée par Agnès Dorgelle, voit en elle la candidate idéale pour les prochaines municipales. La jeune femme se laisse convaincre de se lancer dans la campagne. Mais se lancer en politique sous cette étiquette n’est pas sans poser problème. Ses anciens patients de la cité voisine ne veulent plus qu’elle les soigne. Entretemps, Pauline tombe amoureuse de Stéphane Stankowiak, l’entraîneur de football de son fils. Cette relation ne plaît guère au parti…