Critique du film Le Fidèle :

Le Fidèle

Film Le Fidèle

Amour stérile

Réalisation Michaël R. Roskam 2017

Michaël R. Roskam est un réalisateur à part dans l’univers Belge. Après nous avoir cloué au sol avec “Bulhead” (un petit chef d’oeuvre) puis emballé avec “Quand vient la nuit“, on ressort déçu par “Fidèle”.

Dommage, le film commence bien et la première partie nous emporte. Malheureusement au bout d’une heure, tout devient interminable et truffé d’invraisemblances.

Matthias Schoenaerts est toujours félin, un mélange subtil de charisme, d’élégance et de bestialité font de ce comédien, un cas particulier.

Adèle Exarchopoulos est une bombe à retardement, la camera la dévore, elle est sensuelle et électrique, comme Schoenaerts, elle joue à l’instinct.

L’intrigue est classique mais Michaël R. Roskam sait jouer une partition différente, les personnages sont à part. L’ambiance se fait “ombre et lumière” et la réalisation est nerveuse et sans détour.
Seulement le scénario s’enlise dans une relation amoureuse obsessionnelle sans grandeur d’âme. Gigi n’est, finalement, pas le “fidèle” même si son amour est absolu, c’est Bibi qui trinque et salement de plus.

Puis la deuxième partie du film s’éternise dans des situations parfois grotesques : la réunion avec les Albanais, l’étrange homme d’affaire qui tient les ficelles, il n’est pas plus crédible qu’un poisson rouge. On note, quand même, un excellent braquage. La phase de maladie de Bibi est larmoyante et le tout part en sucette. On repart triste d’avoir attendu avec conviction le dernier film de Michaël R. Roskam, persuadé qu’il allait encore une fois nous surprendre et nous déranger.

Évidemment, il a le droit de se planter, donc on patiente encore, plein d’espoir, pour découvrir le prochain projet.

 

 

 

Synopsis Télérama du Film Le Fidèle :

Lorsque Gino rencontre Bénédicte, c’est la passion. Totale. Incandescente. Mais Gino a un secret. De ceux qui mettent votre vie et votre entourage en danger. Alors Gino et Bénédicte vont devoir se battre envers et contre tous, contre la raison et contre leurs propres failles, pour pouvoir rester fidèles à leur amour.