film Logan Lucky

Logan Lucky

film Logan LuckySodeberg chez les Redneck.

Réalisation Steven Soderbergh 2017.

La recette est identique malgré des ingrédients différents, seulement la sauce ne prend pas.
Des longueurs qui n’en finissent pas, quelques personnages attachants comme Clyde Logan (Adam Driver) mais son frère Jimmy (Channing Tatum) reste un gros bras sans charisme. Un braquage qui semble bancal mais qui s’avère plutôt bien organisé. Des bouseux qui remplace les beaux gosses d'”Ocean”.

La réalisation semble vouloir flirter avec l’humour des Frères Coen, mais ça patine sévère. Le Soderbergh est plus à l’aise dans les palaces que dans le fin fond des États-Unis.

On braque aussi en Virginie-Occidentale, les méthodes sont plus rustiques mais le scénario reste le même.
On retrouve le même genre de caractères : le chef futé (Jimmy), le roi des braqueurs de coffre fort (Joe Bang) et les deux frères imbéciles mais heureux (Fish et Sam Bang)

Le rythme se veut très lent, trop lent et on finit par s’impatienter.

Steven Soderbergh n’a pas su nous surprendre. Il a pourtant été bluffant dernièrement, dans la série “The Knick“, réalisée avec génie et nervosité.
Un bonhomme qui a su faire la différence, il avait une longueur d’avance, dans son sens de la réalisation, on ressentait une modernité particulière dans les couleurs, la fluidité, les lumières et aussi dans son regard  sur les personnages. Malheureusement ce dernier film reste sans surprise et malgré Adam Driver et Daniel Craig, on reste très frustré quant au résultat.

 




 

Synopsis Télérama film Logan Lucky :

Deux frères pas très futés décident de monter le casse du siècle : empocher les recettes de la plus grosse course automobile de l’année. Pour réussir, ils ont besoin du meilleur braqueur de coffre-fort du pays : Joe Bang. Le problème, c’est qu’il est en prison…