Dalton Trumbo

Dalton Trumbo

Dalton TrumboLa bêtise finit par se consumer.

Réalisation Jay Roach 2016

Il est, dans les années 40, un scénariste très demandé : ( “La vie est belle” “Ma femme est une sorcière” ou “Gun crazy”) aussi réputé qu’efficace. Il, c’est Dalton Trumbo.

Cigarette sur cigarette, il est un stakhanoviste du scénario.

Merveilleusement campé, ici, par Brian Cranston (“Breaking Bad”), investi dans le rôle, sobre et intense.

Merveilleusement épaulé par une femme aimante (elle semble ne jamais pouvoir se détacher de l’aimantation qu’il exerce) délicieusement jouée par Diane Lane.

Trumbo sera, comme bon nombre d’autres, accusé de communisme et par conséquent d’activités anti-américaines, par une commission fantoche d’une Amérique qui se cherche une nouvelle guerre. Celle-ci viendra de la bêtise.

Cigarette sur cigarette Trumbo va résister.

Des réalisateurs, des scénaristes, des acteurs, seront blacklistés, ne pouvant ainsi plus travailler; mis au ban de la société et d’une industrie hollywoodienne, jamais avare quand il s’agit de tuer les siens.”La peur du Rouge” orchestrée par des politiques et des potinistes, avec pour étendard un John Wayne plus “Duke” que jamais d’une Amérique seule au monde, à l’onanisme glorifiant.

Des vies seront détruites, des carrières brisées…

Trumbo travaillera sous le manteau de divers pseudonymes, dans la fumée incessante de ses cigarettes.

Et nous, passons deux heures sans nous ennuyer.

NB : une mention spéciale à Helen Mirren et John Goodman, tous deux réjouissants dans leurs interprétations!

 

 

Synopsis Télérama Dalton Trumbo : En 1947, Dalton Trumbo fait partie des scénaristes respectés à Hollywood : son talent et sa rapidité en font un collaborateur recherché. Mais, c’est à cette époque que le sénateur Joseph McCarthy et le Comité des activités antiaméricaines se lancent à la poursuite des artistes hollywoodiens liés de près ou de loin au parti communiste. Dalton Trumbo et certains de ses amis font ou ont fait partie de ses sympathisants. Si certains se demandent s’il faut collaborer avec McCarthy, Trumbo, fervent supporteur de la liberté d’expression, s’y refuse catégoriquement. Ce qui pourrait mettre sa carrière en péril…