Week-ends

Week-ends

Week-endsWeek-ends

réalisation Anne Villacèque 2014

Au revoir et à jamais !

Un scénario nébuleux pour un film qui traîne en longueur, Karin Viard joue l’épouse “pot de colle” et en devient carrément agaçante.

Noémie Lvovsky a, sûrement, fumé un joint car elle plane pendant tout le film et Jacques Gamblin fait du Jacques Gamblin comme d’hab’.

Seul Ulrich Tukur tire son épingle du jeu, du moins il semble un peu plus concerné par l’histoire.

En voix-off on suppose un ado à la diction incertaine; on se croirait presque dans un film de Rohmer.

Cerise sur le gâteau une fin qui n’en n’est pas une, mais qui nous fait réaliser qu’on s’est ennuyé pour pas un Kopek un puzzle de rien et pas un poil d’émotion. Bref un Week-end pourri, la prochaine fois on reste à Paris.

Anne Villacèque nous présente un film ni fait, ni à faire.

Résumé Allo Ciné Week-ends : Un rien suffit parfois à gâcher un week-end à la campagne. Un simple malentendu sur un parking de supermarché, un mauvais réflexe, et voilà que tout se détraque. Rien ne va plus pour Christine. Jean la quitte. Ses amis de toujours, Sylvette et Ulrich, sont un peu moins ses amis. Tout fout le camp. Mais la vie est toujours pleine de surprises.
Amours et désamours dans la vie de deux couples, le temps des week-ends.