Film Son épouse

Son épouse – Réalisation Michel Spinosa

Affiche du Film Son épouseBien que mystico-gnangnan, c’est un joli film et porté par deux très bons acteurs.

Yvan Attal s’améliore, avec la maturité il est plus authentique et plus subtil dans son jeu.

Charlotte Gainsbourg est, sans aucun doute, une grande de sa génération, c’est avec finesse et sensibilité qu’elle se glisse dans chacun de ses rôles.

C’est une belle histoire d’amour en deux parties, la première raconte la difficulté d’une ancienne toxico à reconstruire sa vie. Avec un léger handicap, la prise quotidienne de méthadone (Subudex), pour se projeter sur l’avenir ce n’est pas évident. Mais pour vivre en couple et vouloir un enfant, il faut pouvoir dévoiler son secret et s’attendre à un manque de compréhension chez son compagnon.

Voilà une belle approche du problème. Avec compassion et délicatesse, Michel Spinosa nous raconte un  sujet rarement abordé au cinéma.

La deuxième partie du film est plus invraisemblable, on navigue en terrain truffé d’esprits et de croyances diverses. Comment se reconstruire après la mort de l’autre ?
Un séjour initiatique en Inde pour Yvan Attal, en quête de spiritualité et de pardon, c’est tout de même un peu moralisateur.

Malgré tout un très bon film avec une réalisation lumineuse et un joli couple de cinéma.

 

 

Résumé Allo ciné du Film Son épouse :

Gracie, jeune Tamoule vivant près de Madras, est victime de troubles du comportement depuis le jour de ses noces : le souvenir de son amie Catherine, disparue dans des circonstances mal élucidées, semble hanter la jeune fille. Joseph, le veuf, époux inconsolé de Catherine, décide de se rendre en Inde pour rencontrer Gracie et, peut-être, au cours de ce voyage, réparer ses erreurs. Car Joseph a beaucoup à se faire pardonner…