Shelter

Shelter

ShelterDans la tourmente et la tempête des sentiments

Réalisation Paul Bettany 2015

Shelter est un film éprouvant et sans détour sur le monde la rue;  celui que l’on ignore pour ne point culpabiliser.

Shelter est une histoire d’amour entre Hannah (agnostique) et Tahir (Musulman), si différents et pourtant si proches.

Tahir a fui le Niger, sa femme et son fils assassinés, il a fui sa participation aux pires massacres croyant venger sa femme et son enfant, il est à présent clandestin à NYC et SDF.

Hannah a perdu son grand amour lors de l’attaque du 11 septembre, elle a abandonné sa famille et son enfant mais aussi toute sa dignité pour sombrer dans l’héroïne et dans la rue.

Ces deux -là vont se croiser, se jauger puis s’aimer éperdument. Tahir veut la sauver d’elle même et elle va lui faire confiance. Un premier scénario poignant, sans pathos, douloureux et glaçant.

Jennifer Connelly a mis de côté son côté glamour pour ne garder que l’essentiel et elle est au delà de toutes ses autres performances, authentique, dépouillée de tous ses artifices elle transcende l’écran. Anthony Mackie est magique et malgré son passé tumultueux, sa croyance reste intact, malgré les évènements, qui n’ont jamais autant été d’actualité, on aime son amour pour Allah, un amour  véritable et sa quête du pardon est justifiée, il combine force et douceur avec grâce.

Un film symbolique qui d’un coup de balai fait s’envoler nos préjugés. Premier réalisation  de Paul Bettany, premier scénario  et on reste bluffé devant déjà tant de maturité à l’écriture et à la réalisation, ce film mérite d”être remarqué  afin de permettre à Bettany de continuer à nous épater.

Synopsis Shelter : Hannah et Tahir tombent amoureux l’un de l’autre pendant qu’ils sont sans abris dans les rues de New York. Shelter explore comment ils en sont arrivé là, et en apprenant sur leur passé on réalise qu’ils ont besoin l’un de l’autre pour construire un avenir.