Ray Donovan

Ray Donovan

Ray Donovan

Le Clan Irish

Créatrice Ann Biderman 2013
Première Saison

Une famille déglinguée, des traumatismes liés à une enfance tumultueuse, une mère morte trop vite et un père absent. Ray Donovan va devoir prendre en charge 3 frères et une soeur, il découvrira plus tard un demi-frère en option.

Mais chacun se débrouille: Terry avec un début de Parkinson dirige son club de boxe de quartier, Bunch traîne sa misère incapable de se remettre de mauvais traitements. Seul Ray semble contrôler sa vie et protéger son clan, comme il peut jusqu’au retour du père après 20 ans de prison qui va le mettre à rude épreuve. Des non-dits, des secrets, du malheur. Voilà le lot du clan Donovan.

Liev Schreiber (Ray Donovan) porte l’histoire et on navigue entre ses sauvetages de stars à la solde d’un avocat « Show Bizz » et ses tentatives souvent infructueuses de maintenir un tant soit peu d’ordre dans sa vie personnelle. Il y met tout son coeur, toute sa bestialité et sa colère refoulée. Liev Schreiber fait un sans-faute et le reste du casting est à la hauteur.

Le père, Mickey, Jon Voight (Phénix qui renaît de ses cendres encore et encore) est un vieux loup opportuniste, manipulateur et insaisissable seul son fils Ray semble le voir tel qu’il est. Petit bonus pour Steven Bauer et Katherine Moennig fidèles et efficaces.

Eddie Marsan (Terry) nous offre une prestation bouleversante entre loyauté et gentillesse, un personnage émouvant dans un monde de brutes. Quant à Dash Mihok (Bunch), il est perdu, fragile et enfantin juste comme il faut .

La première saison nous donne envie d’en savoir plus sur cette famille de canard boiteux malmenée par la vie et prise en main plus ou moins bien par Ray Donovan.

Ann Biderman semble avoir le sens des histoires de famille , c’est juste, parfois, un peu brouillon.
Donc à suivre évidement

Synopsis « Série Addict » Ray Donovan : Ray Donovan est spécialisé dans la résolution de problèmes des personnes riches et célèbres de Los Angeles. Il peut faire disparaître le moindre petit ennui. Mais quand il s’agit des problèmes de sa famille, l’affaire devient plus compliquée pour lui.