affiche du film Mise à Mort du Cerf Sacré

Mise à Mort du Cerf Sacré – Réalisation Yorgos Lanthimos

affiche du film Mise à Mort du Cerf SacréSacrément et mortellement pompeux.

Ambiance glaciale, humeur maussade et lourdeur du scénario, la BO est insoutenable et se veut lyrique pour nous emmener  de l’autre côté du miroir. Le message est lourd, le rythme est lent, tout est sensé nous troubler mais aucune émotion n’est véhiculée. Un “Choix de Sophie” mal fagoté.

Tout traine en longueur comme pour nous en mettre plein la vue, quelques scènes tentent de brouiller les pistes. Anna n’est-elle pas névrosée ? Steven n’est-il pas ambigu ?  Martin n’est-il pas qu’un simple ado boutonneux ?

Steven, chirurgien, aurait tué accidentellement le père de Martin lors d’une opération du coeur.
Depuis une drôle de relation se noue entre eux deux.
La culpabilité de Steven et flagrante et le gamin semble vouloir un père de substitution.  On pense à une liaison naissante mais que nenni, le gosse veut juste se venger, la suite ne justifie pas les moyens, c’est peu crédible et bancal. D’autant plus que Martin a le charisme d’un poisson rouge sans aucune dimension machiavélique.

Colin Farrell est lourdement psychorigide et Nicole Kidman est, faussement, mystérieuse et totalement inexpressive.
Les déambulations dans les couloirs sur des plans longs sont barbantes comme Colin Farrell.
Bref une histoire improbable qui prend des airs d’opéra tragique. Yorgos Lanthimos vise l’intelligentsia torturée.

 

Synopsis Télérama du film Mise à Mort du Cerf Sacré :

Steven, un brillant chirurgien, est marié à Anna, ophtalmologue respectée. Ils vivent heureux avec leurs deux enfants Kim, 14 ans et Bob, 12 ans. Depuis quelques temps, Steven a pris sous son aile Martin, un jeune garçon qui a perdu son père. Mais ce dernier s’immisce progressivement au sein de la famille et devient de plus en plus menaçant, jusqu’à conduire Steven à un impensable sacrifice…