Les Proies

Les ProiesLes Proies

réalisation Gonzalo Lopez-Gallego 2008

Chasseurs de l’ombre

On peut faire un film avec peu de moyens et une grosse intensité et c’est le cas.

La chasse à l’homme est ouverte mais on ne voit pas les chasseurs. Quin et Bea vont courir pendant des heures sans connaître les agresseurs et c’est l’intérêt du film, l’instinct de survie.

Leonardo Sbaraglia joue un anti-héros, lâche et trouillard mais prêt à tout pour sauver sa peau, il tient le rôle avec brio de bout en bout.

María Valverde est Bea, elle est plus énigmatique, plus courageuse aussi, c’est une jeune actrice charismatique  et talentueuse.

On pense à Duel pour sa part de mystère, un film brutal sur le comportement humain, sans pathos et sans pitié.

La fin est saisissante de cruauté. Gonzalo Lopez-Gallego est un jeune réalisateur de talent, mi homme mi-animal.

Résumé Allo Ciné Les Proies : Quim roule dans une région isolée en suivant une route sinueuse et se perd. En essayant de se repérer, il est soudain la cible de tirs en provenance de la montagne. Alors qu’il tente d’échapper aux projectiles, il rencontre une jeune femme qui semble perdue et vit apparemment le même cauchemar que lui. Méfiants l’un envers l’autre, ils décident néanmoins d’unir leurs forces pour quitter cette forêt hostile, glaciale et semer leurs poursuivants.