Film Les invisibles

Les invisibles – Réalisation Louis-Julien Petit

Affiche du film Les invisibles

Un « Grand Bain » dans la vraie vie

Une jolie surprise de début d’année, un subtil mélange de « I Feel Good  » et  du « Grand Bain ». Beaucoup de finesse et d’émotions sans pathos.

Un scénario qui sonne juste et qui nous emporte. Manu (Corinne Masiero)  dirige un accueil de jour de femmes SDF. Rapidement l’équipe décident d’en faire plus. Pourquoi pas les former mais aussi de les héberger illégalement ?

Les portraits des ces âmes perdues défilent avec chacune leurs personnalités parfois bien trempées.

Audrey est là pour les accompagner, Audrey Lamy m’a touché pour la première fois, le social lui va bien.
Quant à Noémie Lvovsky et Corinne Masiero, elles sont dans leur élément et en état de grâce.

La troupe de vrais gens gens qui les accompagnent jouent le jeu sans excès et avec dérision et pudeur.

Pablo Pauly est définitivement très bon.

Un film qui nous touchent par sa générosité, son regard sur la rue et le tout sans voyeurisme. On s’amuse des situations, on pleure, on sourit, un film qui fait du bien bien toute discrétion.

 

Synopsis Wikipedia du Film Les Invisibles :

L’Envol, centre d’accueil pour femmes SDF, doit fermer ses portes. Les travailleuses sociales du centre ont trois mois pour s’occuper de la réinsertion professionnelle de toutes ces femmes dont elles s’occupent… Et pour cela, tous les coups sont permis !