Film Les fauves

Les Fauves – Réalisation Vincent Mariette

Ne griffent guère le nouveau cinéma.

Film Les fauves

Il est vrai que le mérite de ce film – le seul ? – est de s’essayer au film de genre, et en particulier celui plus particulier: du mystère (voire du flippant pour la jeunesse d’aujourd’hui; celle d’hier est déjà trop vieille).
Peu abordé depuis plus d’un siècle de cinéma dans le cinéma français – les Français qui ont voulu s’y essayer ont finis aux Etats-Unis- tout juste peut-on citer Louis Feuillade ou encore Georges Franju, les deux liés par Judex (1916/1963).

Alors ici quoi !? Peu ou presque rien tant la volonté de faire est assourdissante de prétention, même le camping a des airs d’idéal !
Le réalisateur (Vincent Mariette) tente bien d’insuffler bien des choses; rien ne prend ou presque. Un érotisme à la paille, une ambiance à la louche et une interprétation à l’aveugle…

Camille Cottin en inspecteur est je pense une trouvaille digne d’André Hunebelle et Max Pécas réunis. Est-ce qu’on peut, s’il vous plait le cinéma français, cesser de donner des rôles à Camille Cottin (encore un ersatz Canal+ ! ). Une voix nasillarde n’a jamais suffit à faire une actrice.

Le cinéma est un art populaire et simple que seuls les plus grands ou les plus humbles peuvent compliquer.

Synopsis du Film Les fauves :

C’est l’été, dans un camping en Dordogne, des jeunes gens disparaissent. Les rumeurs les plus folles circulent, on parle d’une panthère qui rôde… Un sentiment de danger permanent au cœur duquel s’épanouit Laura, 17 ans. La rencontre avec Paul, un écrivain aussi attirant qu’inquiétant, la bouleverse. Une relation ambigüe se noue. Jusqu’à ce qu’un prétendant de Laura disparaisse à son tour et qu’une étrange policière entre dans la danse… (allocine)