Les Amants du Texas

21021183_2013071914352571David Lowery  2013

Beau comme Bowie et la Belle des Champs

Bob et Ruth s’aiment, envers et contre tout. Et surtout contre la loi. Un jour, un braquage tourne mal et les deux amants sont pris dans une fusillade. Quand Bob est emmené par la police, Ruth a tout juste le temps de lui annoncer qu’elle est enceinte. Dès lors, Bob n’aura qu’une obsession : s’échapper de prison pour rejoindre sa femme et son enfant.

Mais quand il y parvient, quatre ans plus tard, le rêve correspond mal à la réalité. En fuite, poursuivi par la police et par les membres d’un gang, Bob peine à rétablir le lien avec sa famille. Ruth est devenue mère et elle ne veut pas d’une vie de cavale : courtisée par un policier attentionné, la jeune femme devra choisir entre le passé et l’avenir.(allocine)

Trop de lumière, trop ceci, trop cela, c’est joli comme un clip texan poussiéreux juste comme il faut.Mais c’est sans compter sur les acteurs : Casey Affleck est un acteur hors pair avec une grande dimension romantique façon Gosling et là il est pile dans son domaine de prédilection. Rooney Mara est sublime et Ben Foster est magnifique de pudeur. Pour finir Keith Carradine est juste là , rassurant et protecteur.

C’est doux comme une chanson d’amour et on se laisse emporter par la ritournelle. On se surprend à pleurnicher et l’amour nous gagne.

Un film qui finit par nous piéger par son grand romantisme, ses images lumineuse et sa grandeur d’âme.

Chapeau bas à David Lowery qui sait toucher là où ça fait mal.