Porte des Secrets

La Porte des Secrets

La Porte des SecretsLa Porte des Secrets

Réalisation Iain Softley 2005

Caroline, une infirmière à domicile, est engagée pour s’occuper du mari souffrant d’une vieille femme dans leur maison décrépie située dans le delta de Louisiane. Intriguée par ce couple énigmatique, leurs comportements mystérieux et leur demeure chaotique, elle se décide à explorer la villa. Armée d’une clé passe-partout qui en ouvre toutes les portes, elle découvre une pièce cachée dans le grenier qui renferme un terrifiant secret…

Gena Rowlands (notre Simone Signoret version américaine, belle jeune et type alcoolo sur la fin) se retrouve dans ce navet  mais sa fin de carrière laisse un peu à désirer.
John Hurt, une vrai galère, il rampe et gémit tout le film, faut avoir sacrément besoin d’oseille.
Bref une histoire à dormir assis de préférence, avec des cérémonies grotesques, une maison type fête foraine, un grenier blindé de reliques “vaudous” : bocal à serpent, poupées raccommodées , livre sacré,… tous les clichés qui entourent les croyances “Eudous” des bayous. Caroline se démène pendant 1h30 pour sauver le vieux et nous terminons sur un retournement de situation pseudo bluffant à deux balles.

Ami passe ton chemin car tu ne seras pas ensorcelé de toute façon.


LA PORTE DES SECRETS – Bande-annonce VF par CoteCine