It Follows

It Follows

It FollowsIt Follows

Réalisation David Robert Mitchell 2015

MST

Malgré quelques maladresses qui rappellent les films d’épouvante pour ados, la réalisation est élégante, la photo est admirable et la musique originale donne à l’histoire toute sa dimension.
David Robert Mitchell fait déjà preuve d’une grande maîtrise et fait bien monter la sauce façon cauchemar. Les jeunes adultes sont plutôt crédibles sans être affublés de prénoms ridicules genre “Scream”.

Jay (Maika Monroe) joue la peur avec convictions sans trop de chichi.

Keir Gilchrist est mignon comme tout et la petite bande tient bien la route.

Attention spolier:

De très belle scènes, notamment à la piscine, font vraiment la différence. Du gore mais pas trop, une fin simple et sans poudre aux yeux, on suppose l’acception du jeune couple face au danger.

David Robert Mitchell va sûrement faire de mieux en mieux et vite se distinguer dans le genre épouvante de qualité.

Synopsis Télérama It Follows : L’été arrive dans une banlieue typique des classes moyennes américaines où, Jay, se retrouve embarquée dans une histoire aussi folle qu’effrayante. Assommée, elle se réveille attachée à un siège. Son compagnon avec lequel elle vient d’avoir une relation sexuelle lui annonce qu’elle va être traquée et poursuivie par une chose qui voudra la tuer. Son unique chance de salut : transmettre le mal, comme s’il s’agissait d’une monstrueuse maladie vénérienne. Avec ses amies, Jay va tout tenter pour se débarrasser de cette menace qui rôde…