Interstellar

Interstellar

InterstellarInterstellar

Réalisation Christopher Nolan 2014

L’autre Monde de Nolan

C’est un peu comme si on avait laissé la porte ouverte à toute la mégalomanie de Mr Nolan et libre cours à tout son imaginaire.

De ce fait c’est parfois un peu grandiloquent, larmoyant mais aussi très spectaculaire, c’est du lourd avec les acteurs dont tout le monde parle. Les effets spéciaux qui feraient pâlir de jalousie Gravity et du grand mélodrame.

Le scénario est un peu nébuleux et on ne comprend pas tout sur la dimension parallèle mais c’est la force de Nolan de nous manipuler. Donc on gobe à peu près tout sans se poser de question, c’est l’effet Nolan. Ceci dit ce n’est sûrement pas mon film préféré : trop de poudre aux yeux, de paillettes et de violons.

Matthew McConaughey semble à l’aise pour sauver l’humanité, il est mûr pour enchainer avec un Disney. C’est un comédien charismatique mais je le préfère dans un registre plus intimiste.

Anne Hathaway est un peu gnangnan, elle n’a pas la carrure d’une femme de tête-astronaute, trop chichiteuse mais le reste du casting est impeccable et bien dirigé.

Au final 3 heures de passées sans s’ennuyer  mais Nolan arrive à un point de non retour en terme d’effets de manches.
Il va falloir un peu revenir sur terre avec  les vrais gens.

Synopsis Interstellar: Alors que la vie sur Terre touche à sa fin, un groupe d’explorateurs s’attelle à la mission la plus importante de l’histoire de l’humanité : franchir les limites de notre galaxie pour savoir si l’homme peut vivre sur une autre planète…