Grand Central

Grand Central

Grand CentralGrand Central

Réalisation Rebecca Zlotowski 2013

Grand Prix du Film de Cabourg 2013

Prix spécial du jury Lumières étrangères 2014

Ce n’est pas un film mais une chanson triste, une balade pour les gens malheureux, ceux qui n’ont pas le choix ou plutôt qui font le mauvais, celui de mettre leurs vies en danger pour un peu plus d’argent, plus vite, comme pour rattraper ceux qui en ont…

Une cité s’organise autour de la centrale nucléaire comme les villages autour des mines autrefois, on fait semblant de vivre en communauté et d’être heureux pour un temps. Des intérimaires nomades qui s’aiment ou font semblant, on pense aux gens du voyage, le sens de la fête et du désespoir.

Gary débarque avec sa fougue et sa fureur de vivre, il veut gagner plus et plus vite mais l’amour le piège et Karole lui ronge le coeur aussi vite que les doses radioactives.

Karole veut faire un enfant à Tony, son homme stérile mais laisse son coeur s’emballer pour Gary.

Du bon cinéma qui fait dans le social avec du coeur et de la couleur, le paradoxe des promenades dans les champs avec les couloirs de la mort d’une usine nucléaire, c’est troublant.
L’histoire des gens maladroits qui réclament leur part de bonheur.
Tahar Rahim est un homme de passion et de démesure, il est Gary.

Léa Seydoux est voluptueuse et solide, captivante dans la sobriété, exercice difficile.

Olivier Gourmet est encore et toujours sur le bon tempo.

Denis Ménochet est bouleversant d’amour pour sa belle, le comédien est en état de grâce, superbe !

Une belle découverte avec Camille Lellouche, gracile et précieuse quand elle chante l’amour.

Un film émouvant, sacrément humain avec une fin particulièrement éprouvante. Rebecca Zlotowski a tout d’une grande. Pour conclure, la BO n’accompagne pas le film, elle est le film.

Synopsis Télérama Grand Central : Jusqu’ici, Gary a navigué à vue dans sa vie professionnelle. Rejeté par sa famille, il enchaîne les petits boulots sans réelle perspective d’avenir. Son existence bascule quand il est embauché dans une centrale nucléaire. Il travaille au plus près des réacteurs, où les doses radioactives sont les plus fortes. Sur place, le jeune homme, volontiers frondeur, gagne enfin un peu d’argent ainsi qu’un peu de réconfort. Tandis que les radiations le contaminent progressivement, une autre forme de chimie l’irradie, puisqu’il tombe amoureux de Karole, la femme de Toni, un de ses collègues. Une romance passionnée qui pourrait bien lui coûter cher…