Film Gosford Park

Gosford Park

Affiche du Film Gosford ParkUne comédie truculente sur l’aristocratie britannique des années 30.

Réalisation Robert Altman 2001.

Les dialogues sont délicieux et les acteurs prodigieux, on navigue entre les domestiques et leurs maîtres. Les uns sont au sous-sol ou dans les combles et les autres à l’étage supérieur. Au sens propre comme au sens figuré.

D’excellents rôles à profusion et pour n’en citer que quelques-uns :

Maggie Smith est un monstre de méchanceté et ses répliques sont désopilantes : cynisme, snobisme et avarice font le panache de sa prestation.
Kelly Macdonald, sa bonne, est rafraîchissante en apprentie détective.
Kristin Scott Thomas est toujours aussi élégante, avec une nonchalance tout à fait britannique.
Helen Mirren est déjà impressionnante et Clive Owen déjà très charismatique.

Bref une pléiade de comédiens irréprochables, une intrigue façon Agatha Christie et une fin surprenante.

Un des meilleurs films de Robert Altman, comme souvent avec une multitude de personnages et de situations vus sous des angles radicalement différents.
Un vrai moment de bonheur.

 

Synopsis Telerama du Film Gosford Park :

Au début des années 30, dans une Angleterre fortement marquée par les inégalités de classes. Une famille d’aristocrates, avec à sa tête la maîtresse de maison, lady Sylvia McCordle. Et son mari William, organise une partie de chasse où se côtoient nobles, pairs du royaume, roturiers et personnalités en vogue. Tous se retrouvent au premier étage de la vaste demeure, dans les salons aux riches dorures. Tandis que s’affairent dans les cuisines et couloirs du rez-de-chaussée la nombreuse domesticité de la maison et celle des serviteurs de leurs invités. Bientôt, sir William McCordle est retrouvé poignardé. Cet assassinat ne tarde pas à bouleverser l’ordre établi et à révéler la complexité des liens entre les maîtres et leurs serviteurs…