Film Don't Worry, He Won't Get Far on Foot

Don’t Worry, He Won’t Get Far on Foot – Réalisation Gus Van Sant 2018

Film Don't Worry, He Won't Get Far on FootLes alcooliques “presque” anonymes.

Une histoire qui nous laisse sur le bord de la route, c’est comme faire du “Stop” sans aucune voiture qui s’arrête, on finit par trouver le temps long.

Les dessins de John Callahan sont un exemple d’auto-dérision incontournable soit, mais Gus Van Stant n’est pas inspiré. Il se perd avec trop de blabla et de bonne morale irritante.

Joaquin Phoenix, habituellement habité par ses rôles, semble ailleurs, il est balourd voir agaçant.

La jolie Rooney Mara est toujours aussi légère qu’une plume, mais rien ne nous touche vraiment et on finit par s’impatienter sacrément.

John Callahan a bu un coup de trop et, comme partout dans le monde, il est victime d’un sale accident de voiture. Pas de bol son acolyte s’est endormi au volant. John se réveillera quadraplégique, il va courageusement surmonter son handicap et sa dépendance à l’alcool. Évidemment grâce à un groupe de parole dirigé par un riche AA aux allures de Gourou de pacotilles (très bien joué par Jonah Hill). La rédemption de John est un grand classique à l’américaine plutôt fade.

Callahan va sortir de l’ombre grâce à ses caricatures humoristiques et provocantes sur le handicap et il sera édité par différents quotidiens américains.

Je ne connais pas le travail de l’artiste mais cela ne me semble pas mériter un Biopic de deux heures.
La réalisation est belle, l’image aussi mais le scénario se traîne en longueur, tant et si bien que l’on perd toute compassion pour John et son parcours insolite? D’autant que Joaquin Phoenix ne le rend pas du tout attachant.

On attend le prochain Gus Van Sant.

 

 

Extrait du film Don’t Worry, He Won’t Get Far on Foot :

 

 

Bande Annonce du film Don’t Worry, He Won’t Get Far on Foot :

Synopsis Télérama du Film Don’t Worry, He Won’t Get Far on Foot :

Même après avoir failli mourir dans un accident de la route lors d’une nuit de beuverie avec son ami Dexter. John Callahan n’a pas la moindre intention d’arrêter de boire. Il finit pourtant par suivre une cure de désintoxication, soutenu par sa compagne et un mentor charismatique. John se découvre alors un don inattendu… Il crée des dessins à l’humour noir, satirique et insolent. Ils lui vaudront un succès international dès leur publication dans la presse. En dessinant, Callahan découvre une nouvelle manière de voir la vie…