Daddy Cool

Daddy Cool

Daddy CoolLarmoyant et vaguement militant 

Réalisation Maya Forbes 2015

Daddy est cool surtout parce que ses neurones partent en live, un père attentionné et idéal pour rester garder les mômes avec son âme d’enfant et une désinvolture parfois touchante.

Mark Ruffalo est capable du meilleur comme du pire, mais il est trop caricaturale dans sa bipolarité.

Une comédie ponctuée d’émotions mais sans grande profondeur. Quelques jolis plans joyeux et poétiques ne suffiront pas à rendre ce petit film inoubliable, à regarder avec des enfants pour sourire et se dire que ben… La famille ça compte ! Peu importe nos névroses l’amour reste dans le pré et aussi à Boston.

Zoe Saldana est charmante mais inexistante. Les deux gamines s’en sortent plutôt bien. Donc en bref,  mielleux, assez bien réalisé mais rien de renversant.

Maya Forbes a voulu bien faire,  ça reste bon enfant sans aucune mauvaise autre intention que de nous distraire gentiment et avec tendresse.

 

Synopsis Télérama Daddy Cool : Homme affable et excentrique, père aimant de deux petites filles, Cameron Stuart a tout pour être heureux, sauf qu’il doit gérer sa maladie. Il a été diagnostiqué bipolaire, ce qui a fini par détruire son mariage. Sa femme Maggie l’aime toujours mais ne parvient plus à vivre avec lui au quotidien. Décidée à avancer dans la vie, elle compte reprendre des études et doit pour cela partir à Boston. Elle rentrera tous les week-ends à New York pour revoir ses filles, Amelia et Faith mais doit les laisser la semaine à Cameron. Inquiète mais prête à lui faire confiance, elle quitte la ville. Cameron, d’abord effrayé par la tâche, relève le défi…