A Louer

A Louer

A LouerA Louer

Réalisation Jaume Balagueró 2006

“Malveillance” est l’un des films d’épouvante qui m’a le plus marqué dernièrement, j’ai voulu voir “A louer”  de Jaume Balagueró  incontestablement le Maître espagnol dans cette catégorie.

On retrouve des similitudes qui prendront plus tard plus de dimension, les balbutiements de l’angoisse dans un contexte  ressemblant déjà à Malveillance: un immeuble et une logeuse givrée.

Jaume Balagueró sait sacrément poser une ambiance malsaine, un délicieux mélange de gore et de morbide, dans “A louer” il force le trait mais la trame est déjà là et l’angoisse est en marche.

Il sera pour “Malveillance” bien plus subtil, puis à venir une série “REC” avec un drame vécu, aussi, dans un vieil  immeuble de Barcelone. Le cadre est souvent le même seul le scénario change.

L’immeuble dans “A louer” est quasi abandonné. Une jeune couple cherche un appartement pour s’installer avec l’enfant à venir. L’agent immobilier à plutôt l’air gentil, mais c’est le calme avant la tempête.

Un scénario assez standard mais les ambiances de Jaume Balagueró sont toujours si particulières et flippantes que l’on marche dans la combine. Le casting est à la hauteur et sans trop de pathos, ni cri de souris, le jeune couple va se battre avec l’énergie du désespoir et on les comprend.

A louer est un bon film dans son genre pour les amateurs de  frissons.

Synopsis Alloc ciné A louer : Clara et Mario cherchent un nouvel appartement plus spacieux depuis qu’ils savent qu’il vont avoir un bébé. Ils en ont déjà vu des dizaines, mais l’agence leur a dit que celui qu’ils vont visiter est très spécial. Leur première impression n’est pas bonne, tout à l’air à l’abandon. Le vendeur les tranquillise en leur disant que deux nouvelles familles viennent s’installer et que la mairie a prévu de réhabiliter tout l’immeuble. Ils montent jusqu’au troisième étage et entrent dans l’appartement d’où ils ne pourront plus sortir…