time out

Time Out

time outTime to time

Réalisation Andrew Niccol 2011

Du bon cinoche façon jeu vidéo… Justin Timberlake plus crédible que prévu, sa petite gueule d’ange ne semblait pas très appropriée mais il s’en sort plutôt dans le genre anti-héro.

La jeune Amanda Seyfried passe du “petit chaperon rouge” à “chapeau melon et botte de cuir”. Elle n’est pas mal, un peu trop girly peu-être. Cillian Murphy est vraiment sexy et implacable.

Du bon casting, rien à dire, on passe un chouette moment avec un scénario qui tient la route et une histoire bien rythmée. Quand même bien en dessous du niveau de “Lord of War“.

Bienvenue dans un monde où le temps a remplacé l’argent. Génétiquement modifiés, les hommes ne vieillissent plus après 25 ans. Mais à partir de cet âge, il faut “gagner” du temps pour rester en vie. Alors que les riches, jeunes et beaux pour l’éternité, accumulent le temps par dizaines d’années, les autres mendient, volent et empruntent les quelques heures qui leur permettront d’échapper à la mort. Un homme, accusé à tort de meurtre, prend la fuite avec une otage qui deviendra son alliée. Plus que jamais, chaque minute compte. (Allocine)