The Descent

The Descent

The DescentThe Descent

Réalisation Neil Marshall  2005

Pas d’exception qui confirmerait une règle éventuelle, on est dans le noir les trois-quart du film, ça doit faire partie des conditions pour intégrer la catégorie  “Survival”.

Bon, dans ce cas, ça se passe dans une grotte donc on peut comprendre le manque de lumière.

Pour le reste, schéma habituel, avec une bonne première partie façon nature et découverte et sport extrême. Les filles sont sympas et semblent bien s’entendre mais gaffe il y a quand même du Rififi.

Une première scène choc avec l’accident semble nous réserver une bonne surprise pour la suite. Malheureusement la deuxième partie du film est très académique dans le gore. J’ai luquelque part une référence à “Délivrance” mais on en est très loin tout de même.

Après avoir pataugé 1h30, croisé quelques Aliens gluants et vu couler beaucoup de sang, on est  plus fatigué que bouleversé. On note quand même une bonne réalisation avec le souci de bien faire et moins de grandiloquence dans le jeu des acteurs que chez les américains et les américaines…

 

Synopsis Télérama The Descent : Sarah a perdu son mari et son enfant dans un accident de voiture. Malgré son chagrin, elle accepte de partir avec d’autres jeunes femmes en expédition spéléologique. Elles doivent se rendre dans un réseau déjà très bien décrit par les guides. Mais Juno, l’une d’entre elles, décide de procurer à ses compagnes des sensations fortes et de suivre un chemin inexploré. Elle souhaite surtout retrouver avec Sarah la complicité qui les liait jadis. Soudain, un éboulement leur interdit tout retour en arrière. Elles recherchent une seconde sortie et entrent dans une caverne parsemée d’ossements. Sarah croit voir quelque chose bouger…