Some Velvet Morning

Some Velvet Morning

Some Velvet MorningSurprenant intense et délicieux. Le plaisir d’observer le jeu des acteurs.

Réalisation Neil LaBute 2013

Fantasy

Un huit clos où on ne s’ennuie pas, l’écriture des dialogues est captivante.

Fred débarque un beau matin chez Alice, après avoir abandonné femme et enfant, il est persuadé de pouvoir reconquérir le cœur de sa jeune maîtresse mais celle-ci ne l’entend ainsi. L’eau a coulé sous les ponts et elle n’est plus disponible pour lui.

Commence alors une vive discussion entre eux qui va durer toute la matinée, il s’énerve, il argumente, il supplie et elle résiste, elle est touchée, parfois se laisse convaincre, et après tant d’émotions ça dégénère.

Une performance de Stanley Tucci exceptionnelle. Il est tour à tour, hableur, drôle, grossier et élégant , il excelle dans son rôle, c’est un acteur précieux.

Alice Eve n’est pas mal non plus, elle a du répondant et une certaine naïveté qui la rend diablement sexy. Un scénario riche en retournement de situation et surtout une toute fin absolument bluffante.

Un film qui fait du bien car malgré des apparence cruelles et on y découvre une vraie légèreté.

C’est du chouette cinéma  avec un scénario qui ne se prend pas au sérieux et c’est déjà beaucoup.
Neil LaBute est un réalisateur qui sait se diversifier d’un film à l’autre.

 

Résumé Allo Ciné Some Velvet Morning : Après des années de séparation, un homme souhaite reprendre sa relation avec son ancienne maîtresse. Mais le nouvel amant de celle-ci ne l’entend pas ainsi…