Sicario

Sicario – Réalisation Denis Villeneuve

SicarioDopage

Une réalisation efficace, une photo superbe, un bon casting  pour un scénario gonflé à la testostérone. Pas de demi-mesure, faut couper le tête du cartel et employer les grands moyens : dépasser les lois établis et foutre un putain de bordel sans tenir compte des dommages collatéraux.

L’agent du FBI Kate Macer rejoint l’équipe de Matt Graver. Missionné par le gouvernement pour éliminer le boss du cartel au Mexique, il est secondé par Alejandro (agent mystère) et une bande de gros bras de l’armée. La miss a des principes, elle sera très vite dépassée.

Il s’agit presque d’un clan de légionnaires sans peur, ni reproche. On frise parfois le ridicule dans l’attitude macho et la petite Macer a du souci à se faire. Elle va tenir bon sans vraiment comprendre ni admettre ce type de méthode.

Emily Blunt est un peu trop aérienne pour le rôle mais sa sensibilité la sauve et donne de la dimension à son personnage.

Benicio Del Toro nous la refait désabusé mais bon il a la gueule de l’emploi et il est parfait.

Josh Brolin est à 100% dur à cuir, sans complexe et avec un soupçon d’ironie.

Du film d’action qui veut prendre des airs distingués , le résultat est mi-figue , mi-raisin.
Denis Villeneuve passe à l’action et se démarque largement de son film précédent “Enemy“, il cultive les plans chocs façon “Paris-Match”  pour mieux nous scotcher. Dans la même catégorie j’ai nettement préféré “Traffic” de Sodebergh.
Villeneuve a répondu l’appel des sirènes du pays des blockbusters.

NB: Bonne BO bien nerveuse qui colle avec le tout.

 

 

Synopsis Télérama du film Sicario :

Après avoir participé à une vaste opération policière, Kate Macy, jeune recrue idéaliste du FBI, est convoquée par ses supérieurs. Ils lui présentent Matt Graver, un agent de la CIA. Après une rapide évaluation, celui-ci recrute la jeune femme pour participer à une opération d’envergure contre des trafiquants de drogue, à la frontière du Mexique et des Etats-Unis. Pour mener cette opération à bien, Graver et Macy sont accompagnés par Alejandro, un mystérieux personnage, qui sert de consultant mexicain pour l’Etat américain…