Les Chansons que mes frères m'ont apprises

Les Chansons que mes frères m’ont apprises

Les Chansons que mes frères m’ont apprisesRéalisation Chloé Zhao 2015

l’alcool a tué plus d’indiens que le général Custer!

Voici un film fait de presque rien, plein de petits riens.
Par touches drôles, tendres ou graves, la réalisatrice Chloé Zhao nous donne à voir, beaucoup à voir; c’est un film à voir parce qu’il montre sans démontrer.

La vie d’une famille indienne dans une réserve à Pine Ridge; la mère fait ce qu’elle peut, l’aîné est en prison, le cadet -entre deux trafics- a son rêve de partir à L.A. en compagnie de son amoureuse qui ira à la Fac. La benjamine (11 ans) elle, est encore épargnée.

Et tout cela accompagné de bière ou de Vodka puisque l’alcool est la béquille de la misère. Et il est même difficile de quitter son malheur.

Avec une volonté de ne pas en faire trop, la réalisatrice guide son film d’une baguette pudique, nous baladant à travers les paysages rugueux de ce coin du Dakota du sud,où ces âmes abîmées survivent, parquées, dans ce qu’on a depuis des décennies, coutume de nommer: des réserves. Les réserves sont ces endroits où la culture indienne s’est dénaturée, où les indiens se sont vidés de tout ou presque.

 

Synopsis Télérama Les Chansons que mes frères m’ont apprises : Dans la réserve indienne de Pine Ridge, dans le Dakota du Sud, Johnny vient de terminer ses études et songe très sérieusement à quitter la région avec sa petite amie, pour tenter de trouver du travail à Los Angeles. Mais la mort soudaine de son père, dans un incendie domestique, bouleverse ses projets. D’autant que Johnny sait que s’il part, il devra laisser sa jeune soeur, Jashaun, à laquelle il est très attaché…