Film Senses

Senses (épisodes 1 et 2) – Réalisation Ryusuke Hamaguchi

Affiche du film Senses

Une lenteur par trop linéaire.

A nouveau, une création de la télé japonaise en 5 épisodes (réunis pour le cinéma en 3 parties), après le superbe, le magnifique “Shokuzaï” de Kyoshi Kurosawa, il y a 5 ans.

Ici, guère d’intrigue, ce ne semble pas la volonté du réalisateur: Ryusuke Hamaguchi.
La vie des 4 femmes, 4 amies, la vie comme elle va, ou pas.

J’aime beaucoup la scène d’ouverture, on découvre les 4 femmes dans un train (ou tram) dans un jeu entre ombres et lumières pendant de courtes minutes que dure l’ascension.

Las ce sera à peu près tout. Des scènes s’amorcent d’une empathie souriante, puis elles durent trop, sont souvent trop bavardes. Et le film se déroule, dès lors, sous une légère chape linéaire, doucement pesante, nuisant probablement à plus d’émotions.

 

 

 

Synopsys du film Senses :

A Kobe, au Japon, quatre femmes partagent une amitié sans faille. Du moins le croient-elles : quand l’une d’elles disparaît du jour au lendemain, l’équilibre du groupe vacille. Chacune ouvre alors les yeux sur sa propre vie et comprend qu’il est temps d’écouter ses émotions et celles des autres… (Allocine)