Propriété privée

Propriété privée

Propriété privéeL’ennui et l’inassouvi

Réalisation Leslie Stevens 1960

Deux voyous, Duke et Boots, traînent leurs guêtres du côté d’une station service, font du Stop de force avec un vieux commercial, et suivent une belle jeune femme…

Voici un film inquiétant.

Par son ambiance, par son image Noir et Blanc un peu diaphane qui confère au film une tension pénétrante, sans que ce soit de la peur ! Ce film ne fait pas peur, c’est mieux; il inquiète !

Les deux protagonistes sont interprétés par deux acteurs méconnus ou presque : Corey Allen (Duke) le meneur, avait tout de même un troisième rôle dans “La nuit du chasseur” et un second dans “La fureur de vivre” de Nicholas Ray, où il s’affronte à James Dean dans la fameuse course de voiture à la falaise… Puis dans “Traquenard” du même N.Ray.

Pour ce qui est de Warren Oates, rien ! Avant de devenir après un acteur fétiche (et ami) de Sam Peckinpah (Coups de feu dans la sierra/Major Dunde/la horde sauvage/Apportez-moi la tête d’Alfredo Garcia)…
Il est une vraie gueule de cinéma, et un très bon comédien, glissant derrière sa gueule des finesses d’interprétations, variétés subtiles, notamment ici dans son personnage, Corey Allen apportant, lui le côté inquiétant à la manière d’un reptile.

Cette paire de comédiens forment ici un duo convaincant qui permet de nous laisser prendre dans les rets de cette histoire.

 

Synopsis Propriété privée Allocine

Duke et Boots sont deux voyous. Un jour, alors qu’ils traînent du côté d’une station service ils voient une jeune femme à bord d’une belle voiture et décident de la suivre. Ils s’installent à côté de chez elle dans une villa inhabitée afin de l’épier…