Palo Alto

Palo Alto

Palo AltoPalo Alto

Réalisation Gia Coppola 2014

Un nouveau regard sur le monde des ados.

Les déambulations d’une petite bande de jeunes, à moitié largués, pas socialement mais plutôt dans le tête. L’adolescence c’est un moment précis de la vie où rien n’est encore fait mais on ne sait pas encore comment faire le reste. Comme un No Man’sLand de l’esprit, le film en est une belle démonstration.

Chaque rôle est écrit avec finesse, chaque caractère se distingue et on navigue avec tendresse dans les eaux troubles de l’adolescence. On est bluffé par l’inventivité des situations et notamment par la performance de Fred et Teddy, deux gamins particulièrement ingénieux pour tester de nouveaux défis sans en connaître les conséquences.

Emma Roberts est charmante mais Jack Kilmer et Nat Wolff  la coiffent largement au poteau. Deux jeunes comédiens plein de ressources, légers, drôles et attachants, avec une justesse de ton impressionnante.

Zoe Levin décroche un joli rôle de fille facile qu’elle défend très bien. Une nouvelle génération qui fait plaisir à voir.

James Franco est assez bon en jeune prof libidineux et ça lui va plutôt  bien. C’est un acteur surdoué mais parfois un peu dispersé.

On remarque aussi Val Kilmer en beau-père complètement à l’Ouest.

Un bon scénario et des dialogues intelligents, c’est un jeune cinéma plein d’espoir. Un premier film réussi pour une jeune réalisatrice, scénariste déjà très talentueuse. Gia Coppola une jeune demoiselle qui porte bien son nom.

Résumé Allo Ciné Palo Alto : Piégés dans le confort de leur banlieue chic, Teddy, April, Fred et Emily, adolescents livrés à eux-mêmes, cherchent leur place dans le monde. Ils ont soif de sensations fortes et testent leurs limites. L’alcool, les drogues et le sexe trompent leur ennui. Ils errent sans but dans les rues ombragées de Palo Alto incapables de voir clair dans le tourbillon confus de leurs émotions. Sauront-ils éviter les dangers du monde réel ?