Mousson rouge

Mousson rouge

20542237_20131007165704206Mousson rouge

Réalisation Amit Kumar 2013

1,2,3  Soleil

Un premier film puissant  avec un scénario à tiroir. C’est déstabilisant, on commence par se demander si on n’a pas louper quelque chose car dans un seul film, quatre scénarios s’enchainent. Bien  vu, ça tient en haleine

Quel était le meilleur choix de ce jeune flic intègre; laisser filer, tuer, blesser ou arrêter le tueur ? La toute fin nous laisse sur le carreau et on finit désolé par la tournure des choses.

L’intensité est là à quatre reprises, notre intérêt décuple dès la deuxième version des faits et jusqu’à la fin.

Du très bon triller au couleur de Bombay pendant les moussons. Un héros attachant et fragile, des malfrats sans pitié, des flics corrompus, l’Inde dans toute sa complexité.

Amit Kumar  marque les esprits dès son premier film.

Synopsis Télérama Mousson rouge : Adi, un jeune policier idéaliste, prend ses fonctions au sein de la brigade criminelle de Mumbai, au moment où une sanglante affaire de racket défraye la chronique. Un tueur, surnommé Shiva, exécute à la hache les promoteurs qui refusent de verser les sommes exigées par le patron de la pègre, Dagar. Or, des élections s’annoncent, et certains des promoteurs financent la campagne du gouverneur. Celui-ci, même s’il fraye en sous-main avec Dagar, exige des résultats. Dès le début des investigations, Adi se heurte aux méthodes expéditives de son chef, le cynique commissaire Khan. Une enquête de dupes commence…