Mother !

Mother!

Mother !

Accouchement de “rien” dans la douleur.

Réalisation Darren Aronofsky 2017

Confiant, Darren Aronofsky nous présente avec Mother! un huit clos avec Jennifer Lawrence qui malgré son manque expression, fait les yeux de ronds quand ça tourne vinaigre, et Javier Bardem,  habituellement charismatique, surnage dans l’eau trouble de l’ambiguïté et du Messie.

Nous voilà dans la Maison des horreurs et son éternel recommencement. Quelques moments intenses : l’arrivée d’Ed Harris présage une montée en puissance, mais Michelle Pfeiffer débarque et surjoue.

Ensuite c’est du grand n’importe quoi, entre le film “Vaudou” et la “Nuit des Morts Vivants”, l’histoire n’est pas inintéressante mais ça traine en longueur et les plans serrés sur Jennifer Lawrence sont insoutenables, d’autant plus que sa ballade de la cave au bureau on s’en balance.

Dommage depuis “Requiem for a Dream“, Aronofsky ne fait que me décevoir parce que même “Black Swan” battait de l’aile. L’issue du film est rapidement téléphonée. L’hystérie collective qui précède la fin est la cerise sur le gâteau, du gore bas de gamme avec des moyens financiers.

Gros gâchis d’avoir à sa disposition Javier Bardem et Ed Harris pour un résultat médiocre.

Darren Aronofsky, tu ne me fais plus peur !

On note une belle direction photo de Deborah Jensen et Isabelle Guay. Pour la BO j’ai oublié…

 

Synopsis TV Mother !

Une jeune femme, soucieuse de son bonheur conjugal, a voulu faire de sa maison un paradis en soignant la décoration dans les moindres détails. L’existence tranquille et parfaite du couple est bouleversée quand un homme étrange frappe à la porte de sa demeure. Pour le mari, rien de plus naturel que de l’accueillir pour la nuit. La jeune femme est sur ses gardes et se méfie encore un peu plus encore quand l’épouse de l’homme se présente. Elle se met à fouiller dans les affaires de ses étranges invités et découvre une multitude de photos de son mari. Elle s’en inquiète, il la sermonne d’avoir été trop curieuse. Mais des événements inquiétants ne vont pas tarder à se produire…