Miss Peregrine et les enfants particuliers

Miss Peregrine et les enfants particuliers

Miss Peregrine et les enfants particuliersOn n’est pas dans la boucle

Réalisation Tim Burton 2016

Une réalisation spectaculaire, des effets spéciaux et un joli passage de l’ombre à la lumière, le tout à la hauteur du réalisateur, mais un scénario longuet où se trimballent des personnages pas toujours captivants.

Un orphelinat dirigé par Miss Peregrine et des enfants pas comme les autres, tout ce petit monde est figé à ce jour de 1943 car la directrice détient le pouvoir de stopper le temps afin de sauver les enfants de ce jour de bombardement.

Jacob, alerté par son grand-père, va tenter de sauver tout ce petit monde car un faille dans l’espace temps et de vilains monstres semblent bien vouloir les détruire à jamais, ce jeune héros semble sortir tout droit du Club des Cinq.

Teremce Stamp (son grand-père) accuse son âge et joue au ralenti. La bande d’enfants n’est pas toujours attachante. Quelques trouvailles rendent le tout agréable mais c’est sans surprise.

Eva Green règne en maitresse absolue, son allure transcende l’écran, une femme exceptionnelle qui donne à la beauté une autre dimension. Samuel L. Jackson fait son job.

Tout le monde semble satisfait de ce joli conte qui aimerait se faire inquiétant mais depuis “Edward aux Mains d’Argent“,  “Big Fish” et “L’Etrange Noël de M. Jack 3D“… Tim Burton patauge dans du fantastique grand public. Un manque de profondeur donne au film une allure de joli coquillage sans le son du vent.
Du cinéma pour parents qui désirent cultiver leurs progénitures  avec un soupçon d’originalité.

Tout de même une bien belle histoire de Ransom Riggs dont Tim Burton donne une version grand-guignolesque.

 

Synopsis Télérama Miss Peregrine et les enfants particuliers :

Jacob, 16 ans, a été bercé par les histoires que lui racontait son grand-père, Abraham Portman. Quand son aïeul meurt devant ses yeux dans des circonstances mystérieuses, l’adolescent se rend sur l’île au large du pays de Galles sur laquelle Abraham a passé son enfance. Dans un orphelinat, dirigé par Peregrine Faucon, Jacob fait la connaissance d’Emma, qui est capable de voler. Comme elle, les enfants de la maison dispose de pouvoirs qui font peur aux humains. Miss Peregrine utilise une montre spatio-temporelle pour protéger l’école des bombes nazies. Mais des monstres, avides de récupérer les dons des enfants, viennent les menacer…