Microbe et Gasoil

Microbe et Gasoil – Réalisation Michel Gondry

Microbe et GasoilRoad movie en cabane.

Théo et Daniel sont deux ados un peu différents et vivent à Versailles.

Au collège ils sont raillés, ils vont se rapprocher et se découvrirent, l’autre et eux-mêmes.

Michel Gondry est sans doute un cinéaste de la fantaisie avec certes plus ou moins de bonheur. « La science des rêves » (peut-être son plus abouti dans l’originalité), « Soyez gentils, » « The We and the I », après s’être fait connaitre par « the éternal sunshine of the spotless mind ». C’est toujours décalé.

Le film Microbe et Gasoil ne déroge pas et on retrouve instantanément le ton qui fait la marque des films de Michel Gondry.

On se doute un peu que les deux héros sont un assemblage du réalisateur -lui-même né à Versailles- sous l’un transpirant un peu plus de charge autobiographique (le goût pour le dessin) tant les deux gamins, à travers leur quête irrationnelle révèlent au rebours du passé, ce qui a fait le réalisateur original et unique qu’est Michel Gondry.

On suit dès lors les aventures de « Microbe et Gasoil » avec un sourire tendre et amusé.

 

Synopsis Télérama du Film Microbe et Gasoil :

A Versailles, Daniel Guéret est un adolescent un peu artiste, qui adore dessiner. Surnommé Microbe par son entourage, il sympathise rapidement avec Théo Leloir, nouveau venu dans sa classe. Théo, très vite surnommé Gasoil, est un as du bricolage. Les deux enfants, qui ne veulent pas partir en vacances avec leurs parents, créent bientôt un engin hybride avec un moteur et quelques planches de bois, qui ressemble à une maison sur roues. C’est dans cet étrange véhicule qu’ils décident de sillonner les routes de France…