ffiche du film Mad Max - Fury Road

Mad Max : Fury Road – Réalisation George Miller

Affiche du film Mad Max - Fury Road

Max de retour en plus sauvage encore plus cinéma.

Sans Mel mais toujours avec Miller à la baguette et p**** Miller il sait faire !
Cet opus porte admirablement son titre de complément; il est rempli de bruit et de fureur. Et surtout quel sacré cinéma ! Certes il y a bien évidemment les moyens d’une modernité technique sans fin, mais quand même le vieux bougre (70 ans au moment du tournage) a un don de cinéma.

La sortie du premier Mad Max avait surpris bon nombre de spectateurs et de professionnels, tant ce petit film australien fait de bric et de broc avait un ton bien à lui. Sorti au début de l’année 82, on y découvrait un inconnu -c’est le principe de la découverte !- Mel Gibson, qui allait nous régaler deux fois plus encore la même année, avec la sortie 6 mois plus tard du numéro 2.
Mel Gibson incarnait alors, à merveille, d’une volupté mécanique, ce fou de Max.
On connait les quêtes des deux films (le 3e est anecdotique) ici, on a réveillé le thème d’un pouvoir qui confisque un bien -l’eau : l’aqua cola…- un nouveau Max, un autre Max, campé ici par un Tom Hardy convaincant et épaulé par une charismatique Charlize Théron; seule mannequin selon moi a avoir quitté le côté obscur des paillettes (oxymore?) sans encombre.

Une très belle idée de scénario, avec ces femmes reproductrices toutes à l’allure de vierges, dont l’échappée fournit le point de départ du film.

Et quel film ! Il est d’abord, essentiellement construit par les images, tout de ce film est visuel, ultra visuel, de fantastiques créations de plans comme des tableaux conférant des ambiances magiciennes au film, très belle photo donc de John Seale; bien épaulé par un super montage (Jason Ballantine et Margaret Sixel) et une bande-son (faites chauffer les enceintes) ad hoc. Tout cela donc orchestré par un George Miller en forme australienne, libéré des animaux hollywoodiens.

Un excellent moment de cinéma.

Synopsis du Film Mad Max, Fury Road

Ancien policier de la route, Max Rockatansky (Tom Hardy) erre désormais seul au volant de son bolide (une Ford Falcon XB 351) dans un monde dévasté où les clans de cannibales, les sectes et les gangs de motards s’affrontent dans des déserts sans fin pour l’essence et l’eau. L’un de ces clans est aux ordres de « Immortan Joe » (Hugh Keays-Byrne), un ancien militaire devenu leader tyrannique. L’une de ses plus fidèles partisanes, l’« imperator » Furiosa (Charlize Theron), le trahit et s’enfuit avec un bien d’une importance capitale pour le chef de guerre : ses « épouses », un groupe de jeunes femmes lui servant d’esclaves et de « pondeuses ».

Immortan Joe se lance à la poursuite de Furiosa avec toute son armée motorisée à travers le désert. Max est embarqué malgré lui dans cette traque, ayant été capturé et enchaîné à l’avant du véhicule d’un homme de main d’Immortan, Nux (Nicholas Hoult). Pour survivre à cet enfer Max s’associe à Furiosa.