Lost River

Lost River

Lost RiverLost River

Réalisation Ryan Gosling 2015

Mégalo

Pourquoi ce jeune Ryan si talentueux comme comédien, veut nous en mettre plein la vue comme réalisateur ? Quel gâchis. Totalement inspiré de son mentor Nicolas Winding Refn, l’esthétique est la priorité et le résultat est superficiel. C’est chichiteux, nébuleux et faussement poétique tendance gothique. Bref c’est bullshit sur toute la ligne, de plus on n’a même pas Ryan Gosling au casting, alors à quoi bon ? C’est de la poudre aux yeux afin de donner à l’ensemble une dimension onirique et magique, c’est juste très prétentieux.

Côté casting:
Christina Hendricks est plutôt touchante, Saoirse Ronan et Iain De Caestecker donnent un peu de sincérité à tout le machin.

Eva Mendes en déesse égyptienne sanguinaire est tout simplement grotesque.

Chapeau bas à Reda Kateb dont on est toujours très fier.

Ryan Gosling doit se ranger des camions comme réalisateur/scénariste.Il peut encore nous surprendre mais faudra pas fumer les champignons et, à l’écriture du prochain scénario, revenir à l’essentiel avec plus de simplicité et moins de mégalomanie.

Synopsis Télérama Lost River : Lost River est une ville presque totalement abandonnée. Billy, mère célibataire de deux enfants, est prête à tout pour s’occuper d’eux et préserver leur maison familiale. Pour cela, elle accepte une offre douteuse de Dave, un personnage peu recommendable. Pendant ce temps, Bones, le fils adolescent de Billy, se rapproche de Rat, une jeune femme, et découvre un secret sur les origines de Lost River…