Lolo

LoloRéalisation Julie Delpy  2015

Julie Delpy a de la gouaille dans son écriture; elle ose la trivialité avec élégance et son langage est fleuri. Elle déborde parfois un peu mais ses personnages sont touchants, donc ça fait passer la pilule.

Le scénario est à l’américaine, ça finit bien mais avec une pointe d’interrogation, la Miss a pris des tics façon “indé” Sundance. Elle sait diriger ses acteurs, elle les aime et ils lui donnent le meilleur d’eux-même : Karin Viard fait du Viard, ça lui va bien, Vincent Lacoste est d’une justesse de ton étonnante et Delpy se veut naïve et tendre comme son rôle.

Une comédie amusante et joyeuse malgré la perversité narcissique du fils qui donne du sérieux à tout le bazar.

Dany Boon est un brave type et de film en film, on s’y attache, il fait définitivement partie de paysage cinématographique français, il est l’un de ces comédiens sympathiques, qui risque de durer sur la longueur.

Julie Delpy est une comédienne qui sait jouer la réalisatrice et la scénariste

 

Synopsis Télérama Lolo : Violette, qui travaille dans la mode, passe des vacances à Biarritz avec Ariane, sa meilleure amie. Quadragénaire parisienne et branchée, elle a été plus d’une fois déçue par les hommes. Sur le port, elle rencontre le maladroit Jean-René, qui évolue dans un monde aux antipodes du sien. Jean-René est informaticien et n’a a priori aucun argument pour la séduire. Mais il est gentil et attentionné, ce qui n’est pas pour déplaire à Violette. Alors que leur relation semble partie sur de bons rails, Violette présente Jean-René à son fils Eloi. Egocentrique, le jeune homme est bien décidé à se débarrasser de «l’intrus»…