film l ile aux chiens

L’île aux chiens – Réalisation Wes Anderson

Film L'île aux chiensComment faire encore plus différent ?

Sans aucun doute Wes Anderson sait cultiver l’originalité. Toutefois même si l’univers est surréaliste, même si l’image est belle et l’histoire touchante, je suis restée sur le quai, sans embarquer et à regret.

De belles couleurs nous transportent, une lumière magique mais les personnages sont comme figés, notamment Tari car ses traits manquent de finesse et ce petit bonhomme ne m’a pas déclenché d’empathie.

Mais l’histoire est tendre et les chiens sont amusants surtout dans leurs réflexions et leurs échanges. C’est comme  un beau livre ouvert sur un monde fantastique et inquiétant mais trop mécanique.

J’admire la ténacité et l’acharnement de Wes Anderson a vouloir faire différence mais j’aurais aimé plus de douceur et de poésie et il est bien trop méticuleux.
Cela donne une jolie fable écolo et humaniste avec un message parfois lourd de sens.

J’admire tout de même le travail titanesque pour réaliser cet OVNI dans l’animation et Bravo pour le doublage français qui a su sélectionner les meilleurs comédiens sauf peut-être Isabelle Huppert dont on finit par se lasser.

J’ai suivi Anderson depuis son premier film alors j’attends patiemment le suivant.

 

 

Synopsis Sens Critique du Film L’île aux chiens :

En raison d’une épidémie de grippe canine, le maire de Megasaki ordonne la mise en quarantaine de tous les chiens de la ville, envoyés sur une île qui devient alors l’Ile aux Chiens. Le jeune Atari, 12 ans, vole un avion et se rend sur l’île pour rechercher son fidèle compagnon, Spots. Aidé par une bande de cinq chiens intrépides et attachants, il découvre une conspiration qui menace la ville.