Life

Life

LifeRéalisation Anton Corbijn 2015

Naissance d’un mythe, mou.

Quatrième réalisation d’Anton Corbijn, après “Control” sur Ian Curtis, chanteur de Joy Division d’un N&B classieux, après “L’Américain” avec George Clooney et Un Homme très recherché avec le très regretté Philipp Seymour Hoffman.

-C’est dire donc s’il connait les Vedettes!- c’est au tour d’un mythe, d’une comète, d’un Everest auquel s’attelle le réalisateur… James DEAN !

Deux jeunes types se rencontrent. L’un photographe accroché au fantasme de placer un reportage au célébrissime magasine Life. L’autre, jeune acteur boudeur qui vient de tourner son premier film. L’un va se servir de l’autre. Et peut-être réciproquement.

En fait, la rencontre n’a jamais lieu! Ni entre les 2 protagonistes: Dennis Stock (le photographe) et James Dean, mythe prêt à éclore, ni entre le film et le spectateur.

Robert Pattinson (D.Stock) et Dan DeHaan (un p’tit nouveau pour figurer l’idole) paraissent perdus dans leurs rôles, comme s’ils n’endossaient jamais le costume.
Qui plus est leurs scènes à deux sont assez mal écrites, ce qui n’aide en rien.

Peu d’émotion à travers ce film où les scènes se suivent et nous laissent dans une torpeur de bon ton, à peine sauvées par la belle photo (passion et premier job de Corbijn) du film et quelques notes Jazz rythmées par une contrebasse dans l’ombre, celle où le film reste plongé.

J’avais bien aimé les trois films précédents.

Synopsis Télérama Life : En 1954, Dennis Stock, jeune photographe, attend le moment où il pourra vraiment faire ses preuves. Alors que son ex-femme vit avec leur fils à New York, Dennis est à Los Angeles, où il photographie principalement des vedettes lors de prestigieuses avant-premières de films. Au cours d’une soirée, il rencontre un jeune acteur, James Dean, qui vient de finir le tournage d’A l’est d’Eden. Stock est très vite convaincu que Dean possède un talent qu’il pourra mettre en valeur à travers ses photos. Mais son patron, John Morris, n’est pas vraiment convaincu et le jeune comédien semble hésiter dans bien des domaines…