Malheurs de Sophie

Les Malheurs de Sophie

Les Malheurs de SophieOu pourquoi n’irai-je pas voir

Réalisation Christophe Honoré 2016

Parce que j’en ai marre des films du microcosme parisien (j’y ai vécu 19 ans) dont Christophe Honoré est l’un des plus bô fleurons; la palme étant détenue (emprisonnée?) par Maïwenn.

Parce que je ne veux pas risquer de tomber sur l’interprète fétiche/fadasse : le ténébreux calamiteux Louis Garrel (si ça se trouve c’est lui qui joue Sophie!).

Parce que Télérama (que je lis depuis octobre 84) adore.

Parce que c’est peut-être aussi les malheurs du spectateur. Et que ce cinéma-là revêt tous les oripeaux du nombrilisme, défilant, comme à une fashion week milanaise, sur le parterre d’une constellation rabougrie d’une voie lactée suffisante.

 

Synopsis Allo Ciné Les Malheurs de Sophie : Depuis son château, la petite Sophie ne peut résister à la tentation de l’interdit et ce qu’elle aime par dessus tout, c’est faire des bêtises avec son cousin Paul. Lorsque ses parents décident de rejoindre l’Amérique, Sophie est enchantée. Un an plus tard, elle est de retour en France avec son horrible belle-mère, Madame Fichini. Mais Sophie va pouvoir compter sur l’aide de ses deux amies, les petites filles modèles, et de leur mère, Madame de Fleurville pour se sauver des griffes de cette femme.