Le Fils de Jean

Le Fils de Jean

Le Fils de JeanOu pourquoi n’irais-je pas voir  » Le Fils de Jean » ?

Réalisation Philippe Lioret 2016

Je suis persuadé que Philippe Lioret est un homme bien sympathique. Seulement je ne me fais pas à la mollesse diffuse de ses films.
Sa démarche m’apparaît comme s’il s’était décidé un beau matin à redresser le monde. L’homme est empli de bons sentiments e,t à moins de s’appeler Frank Capra, rien ne garantit d’en faire un bon film. Le + de Capra étant son humour, parfois teinté de vitriol.

Las, rien de cela chez Lioret, le pic de mollesse triste étant atteint avec « Je vais bien, ne t’en fais pas » et bien pas moi à la sortie de la séance, tellement atterré devant un encéphalogramme cinématographique aussi plat !

L’excuse en serait le support « littéraire » du sieur O. Adam ? Plat sur plat! Difficile d’atteindre des sommets.

Alors non merci je passe mon chemin -ne m’en voulez pas Mr Lioret- et cela n’empêche en rien vos films de faire quelques entrées si j’en crois les chiffres du bon sentiment nageur.
Et je reverrais, moi, avec plaisir, « Mr Smith au sénat » ou encore « L’extravagant Mister Deeds ».

Le noir et blanc ne fait rien à l’affaire; c’est simplement (?) une question de légèreté.

 

 

Synopsis Télérama Le Fils de Jean :

A 33 ans, Mathieu est informé par téléphone du décès de son père, qu’il n’a jamais connu. Il découvre qu’il est Canadien et qu’il a deux fils. Le lendemain, Mathieu quitte Paris pour se rendre aux obsèques dans l’idée de rencontrer une partie de sa famille. Mais arrivé à Montréal, Pierre, le meilleur ami de son père, lui interdit de dévoiler son existence à ses frères, surtout à un moment pareil. Le secret a jusqu’ici été bien gardé. Il doit le rester. Le dialogue est froid. Mais Mathieu parvient tout de même à apprendre que son père était médecin. Il est mort d’une crise cardiaque lors d’une partie de pêche. Sa barque a été retrouvée vide au milieu d’un lac, sans traces du corps…