La Vie très privée de Monsieur Sim

La Vie très privée de Monsieur Sim

La Vie très privée de Monsieur Sim

Mon père : pas à pas

Réalisation Michel Leclerc 2015

Leclerc a taillé un costume à Jean-Pierre Bacri et c’est du “sur-mesure”. Bacri va au-delà de lui-même et son jeu sonne différemment. François Sim est bavard et mélancolique. Il est perdu et perdant et nous embarque sur son drôle de voyage initiatique .

Un ballade pour retrouver son chemin où il se perd un peu à la découverte de lui-même.

Sim veut faire le point, divorcé, dépressif, il lutte pour retrouver un peu de sérénité, il lutte aussi pour retrouver le contact avec son adolescente de fille mais il est maladroit, toujours à côté de la plaque et c’est souvent cocasse.

Le portrait en gros-plan d’un homme désoeuvré et attachant, il traîne sa carcasse fatiguée d’avoir loupé quelque chose, mais quoi  ?

Puis vient la découverte du journal de son père et c’est une totale remise en question. Un film onirique débordant de poésie mais la chute nous laisse quelques incertitudes quant à l’issue de ce destin improbable.

A voir pour déguster du Jean-Pierre Bacri dans sa meilleure version.

Pas le meilleur film de Michel Leclerc mais ce dernier sait bien dessiner la détresse.

 

Synopsis Télérama La Vie très privée de Monsieur Sim : François Sim, homme solitaire et quinquagénaire divorcé, a pratiquement tout raté dans sa vie : son mariage, sa carrière et à se faire aimer de sa fille. Lors d’un voyage en avion pour aller voir son père, il est ennuyeux à mourir. Ses vacances avec son père se révèlent catastrophiques. A l’aéroport, il rencontre Poppy qui enregistre des bruits d’avion. Des sons qui serviront d’alibi aux hommes mariés volages. François tombe sous le charme de la jeune fille qui ne tarde pas à l’inviter à dîner. Sur place, François rencontre l’oncle de Poppy qui lui raconte l’histoire étrange d’un navigateur anglais qui leurre tout le monde…