Film La Belle Equipe

La Belle Equipe

Film La Belle EquipeLa Française des Bleus au coeur.

Réalisation Julien Duvivier 1936

Une bande de chômeurs gagne le pactole à la loterie 100 000 Francs et, en 1936, ça représente beaucoup d’oseille. Les copains décident de construire un lieu ensemble. Leur amitié solide et leur énergie combinées vont les emmener au bout de leurs rêves : une Guinguette en bord de La Marne. Les jolies rengaines pour faire guincher le parisien du dimanche, dégustation de vin blanc et déjeuner au soleil. Le Front polaire gagne du terrain et les gens veulent prendre du bon temps.

Julien Duvivier a tout saisi, l’air du temps et la chanson, la gouaille du peuple et ses illusions. Il nous livre le portrait d’une bande de potes que la vie va mettre à l’épreuve.

Jean (Jean Gabin) est le meneur, celui qu’on écoute. Il a le bagout, le charisme et du coeur au ventre.

Charles (Charles Vanel) est plus introverti mais c’est un brave type au coeur brisé par son ex-épouse.

Raymond c’est la bonne humeur, un rayon soleil et Mario a fui le Franquisme. C’est le clando, celui qu’on aime et qu’on planque. Sa petite copine Huguette ne fait que l’aimer avec douceur et gentillesse.

Tout ce petit monde va se mettre l’ouvrage pour retaper une ruine au bord de l’eau.

Puis Julien Duvivier nous fait traverser la tempête, de celle qui ravage tout sur leur passage. Le doute, la jalousie et la méfiance s’invite à l’improviste et la belle amitié prend un coup dans l’aile. C’est la force et la mélancolie du film: Espoir puis Désespoir. Du beau cinéma qui nous blesse à force de ressembler trop à la vie.

Un grand rôle pour Jean Gabin et un vrai rôle de garce pour Viviane Romance

A consommer avec modération les jours de bourdon.

Synopsis Télérama Film La Belle Equipe :

Jean, Charles, Raymond, Mario et Jacques, cinq copains au chômage, vivent dans le même hôtel sordide. Ils se retrouvent, un beau jour, heureux propriétaires d’un billet de loterie gagnant. Ils s’associent et décident de monter une guinguette au bord de la Marne. A l’enthousiasme des débuts succèdent bientôt les épreuves. Jacques ne supporte plus d’aimer silencieusement Huguette, la fiancée de Mario, et préfère s’en aller. Mario, réfugié catalan, sous le coup d’une interdiction de séjour, est rattrapé par la police française. Gina, l’ancienne femme de Charles, réclame sa part et provoque une rivalité amoureuse entre Charles et Jean…