Kill Bill

Kill Bill : Volume 1

Kill BillWestern sauce samouraï, spicy!

Réalisation Quentin Tarantino 2003

Je n’avais pas revu Kill Bill depuis sa sortie en salles (2003) et donc 14 ans après c’est toujours très bon !

Ce n’est pas le cas de tous les Tarantino, déçu à la re-vision de « Reservoir dogs » quand d’autres m’ont carrément déplu à leur sortie: « Inglorious Bastards » (prétentieux) ou « Boulevard de la mort » (confondant de ridicule). Tarantino est donc pour moi un cinéaste inégal, irrégulier. Et doué !

Ici, il nous conte -c’en est un ! rouge sang (eh oui les contes ont des couleurs ! ceux de Miyazaki sont jaune fade)- l’histoire d’une vengeance. En soi c’est un genre le « revenge movie ». De toute façon Hollywood fait un genre de tout !

Une femme est dans le coma, elle a les traits d’Uma Thurman, Elle était membre du Gang des Vipères assassines (tout un programme) et dont le fameux Bill est le chef.
Nul n’est besoin d’en savoir plus.
On suivra aisément l’histoire qui est sans complication; Tarantino n’est pas le roi du scénario.

La mise en scène est brillante. Les combats de sabre réglés avec finesse et intelligence. Les personnages merveilleusement bien campés tant ils sont bien dessinés, tout comme
ce Manga qui fait irruption au sein du film -pour adoucir la violence de ce qui est raconté- genre qui ne me parle pas et que j’ai apprécié sous la patte tarantinesque.

« Kill Bill » est un grand film de mise en scène, de la photo, du cadre, il est avant tout, un film de forme !

A souligner une interprétation au poil, aux petits oignons, avec des scènes écrites pour chacun sans que cela fasse trop « morceaudebravoure ». A l’unisson Thurman, Madsen, Hannah, Liu (petite mention spéciale)… au gré des 2 volumes, on voit plus ou moins les uns ou les autres.

« Kill Bill » est donc un très bon moment de cinéma et c’est ce qu’on en attend.

 

Synopsis Télérama Kill Bill

Dans le désert, un mariage est organisé, entre une jeune femme, autrefois tueuse à gages mais bien décidée à mener une existence rangée, et son futur époux. Mais Bill, l’ancien chef de la belle, ne l’entend pas de cette oreille. Aussi envoie-t-il ses hommes pour massacrer son ancienne recrue et son entourage. Ce qui devait être un moment de grâce et de bonheur se transforme en un véritable carnage, à l’issue duquel toutes les personnes présentes sont laissées pour mortes. Cinq ans plus tard, enfin sortie de son coma, la mariée décide de venger la mort des siens. Elle n’a désormais plus qu’un seul objectif : assassiner un à un les membres du gang de Bill…