film Just Like A Woman

Just Like A Woman

film Just Like A WomanThelma et Louise avec Rachid Bouchareb

Réalisation Rachid Bouchareb 2013

Ni fait, ni à faire, un road-movie sans issue, avec deux actrices pas vraiment convaincantes.

Sienna Miller est mignonnette mais n’a rien de renversant.

Golshifteh Farahani fait un peu neuneu.

Roschdy Zem en brave épicier est assez touchant .

Marylin et Mona prennent la fuite et se retrouvent pour faire la route ensemble. Pour gagner leurs vies, elle vont danser de cabaret en cabaret, il y aura bien quelques imprévus mais rien d’insurmontable.

Quelques références religieuses sans profondeur ne sauve pas le pauvre scénario. L’histoire est décevante et l’intrigue inexistante. Un petit film sans envergure, entre-deux et bien trop inspiré de « Thelma et Louise ». Rachid Bouchareb peut faire beaucoup mieux et le prouve l’année suivante avec « La Voie de l’ennemi« .

 

Synopsis Figaro du film « Just like a woman » :

Le jour où Marilyn (Sienna Miller) est licenciée, elle découvre que son mari la trompe. Sans réfléchir, elle grimpe dans sa voiture et quitte Chicago, où elle habite, pour aller à Santa Fe participer à un concours de danse orientale, sa passion. Mona (Golshifteh Farahani) est sans cesse humiliée par sa belle-mère, qui lui reproche d’être stérile. Après avoir causé sa mort, par inadvertance, en mélangeant ses médicaments, elle aussi s’enfuit de Chicago. Malgré l’amour qu’elle porte à Mourad, son mari (Roschdy Zem), rongée par la culpabilité et la peur d’être arrêtée, elle prend le car sans but précis. Sur une aire de repos, Mona retrouve Marilyn, qu’elle voit régulièrement dans l’épicerie de Mourad. La jeune femme accepte de la prendre comme passagère. Pour gagner de quoi subsister, elles dansent le soir dans des cabarets.