Je suis à toi

Je suis à toi

Je suis à toile titre est mensonge

Réalisation David Lambert 2015

Puisque personne, absolument personne n’est à qui que ce soit !

Un démarrage de film provocateur et crû, et le film sera ponctué d’autres moments très crûs, sans doute pour nous faire comprendre que la vie est moche.

Un boulanger solitaire et gras fait venir dans sa Belgique, dans sa maison et dans son lit, un jeune argentin désœuvré. Dès lors on suit sans grande conviction, les personnages dans leur détresse sans être touché. La vendeuse de la boulangerie sera de la partie elle aussi, ce qui n’apportera rien,
contrairement à ce que le réalisateur essaie de nous faire croire.

Côté cinéma rien ou presque, les acteurs sont plutôt bons mais ne parviennent pas à hisser le film dans le cinéma. Une autre fois peut-être pour David Lambert.

 

 

Synopsis Télérama Je suis à toi :

A Buenos Aires, Lucas souffre de la pauvreté. Le jeune Argentin est obligé de se prostituer pour survivre. Sur Internet, il fait la connaissance d’Henry, un boulanger belge esseulé qui l’invite à le rejoindre comme apprenti à la boulangerie et souhaite ainsi le sauver de la prostitution. Mais arrivé en Wallonie, Lucas se sent rapidement prisonnier de la passion amoureuse de son patron. Lucas, lui, n’a d’yeux que pour Audrey, vendeuse à la boulangerie et jeune veuve qui lui apporte beaucoup d’aide au quotidien. Malheureusement, celle-ci refuse toutes ses avances. Un triangle amoureux s’installe entre les trois individus…

 

* Sortie DVD (10 juin 2016)
* les meilleurs films de l’année 2016 sur Cinetrafic
* tous les films sortis récemment au cinéma et en VOD