Into the Woods, Promenons-nous dans les bois

Into the WoodsInto the Woods

Réalisation Rob Marshall 2015

La belle au bois dormant manque le bal

Dans la pure tradition de la comédie musicale américaine. Une production Disney qui met le paquet, pas un conte mais quatre rien que pour nous : “Jack et le Haricot Magique”, “Raiponce”, “Le petit Chaperon” et “Cendrillon”.

Ca part dans tous les sens en chantant, c’est kitch et drôle. C’est du cinéma pour nous distraire et faire de la monnaie, nous ne sommes pas dupes du recyclage de contes qui peut permettre de quadrupler la mise.

Beaucoup de poudre aux yeux, une pointe d’humour, une pincée de créativité, des stars au casting et un gros budget. Mais la bonne idée c’est de détourner les contes, ça réinvente un peu nos histoires figées par le temps.

Des princes fringués comme des patineurs qui chantent en duo, un prince qui trompe sa princesse, un petit chaperon rouge délurée, un loup dégoulinant, une sorcière perturbée, un boulanger valeureux… Tout ce petit monde se retrouve dans le bois où tout peut arriver. Tous les ingrédients sont réunis pour nous faire passer un bon moment et c’est le cas, donc ne soyons pas trop rabat-joie.

 

Synopsis Into the Woods : Un boulanger et sa femme sont maudits par le sortilège d’une méchante sorcière qui les empêche d’avoir un enfant. Pour déjouer le maléfice, le couple doit alors rapporter à la sorcière une série d’objets tels qu’un soulier d’or, une cape rouge, une vache blanche ou encore des cheveux blonds. Une liste de choses bien précises qui permettraient à la sorcière de créer une potion de jeunesse et retrouver ainsi sa beauté d’antan. Alors que le couple se lance dans cette mission difficile et approche tour à tour Cendrillon, Le Petit Chaperon rouge, Jack ou encore Raiponce, enfermée dans la tour de l’ensorceleuse, il fait face à de nombreuses surprises et croise également la route du Grand Méchant loup…