Insomnia

Insomnia

afficheUn jour sans fin sous amphétamine

Réalisation Christopher Nolan 2002

Will Dormer  (Al Pacino) et Hap (Martin Donovan) sont envoyés en Alaska pour enquêter sur le meurtre d’une adolescente. Lors d’une embuscade et ils repèrent le tueur, Will le prend en chasse mais le perd de vue dans le brouillard. Il voit une ombre et tire. Lorsqu’il s’approche du corps, il découvre qu’il vient de tuer Hap, son partenaire.

Le tueur, avec son inquiétante gentillesse, est interprété par Robin Williams, un peu moins mièvre et attardé qu’habituellement. Hilary Swank prête son visage à la détective locale, besogneuse et perspicace. Swank est une bonne comédienne et ne minaude pas à l’américaine.

Encore une fois Nolan nous entraine dans les méandres de l’esprit. Mais cette fois, c’est l’insomnie qui ronge Pacino et nous entraîne dans son délire, ce type déborde de talent même après 5 nuits sans sommeil.

Le film est vraiment bien réalisé et plus facile d’accès que Memento. Car Nolan a du talent mais, parfois, se complique un peu trop les méninges.

Ce n’est pas le cas dans Insomnia. Peut-être parce que c’est un remake d’Erik Skjoldbjaerg

Insomnia est un très bon film.